Auguste de Niederhäusern dit Rodo (1863-1913)

Auguste de Niederhäusern est né en Suisse, à Vevey, le 2 avril 1863. Il est le troisième d’une fratrie de neuf enfants. Destiné dans un premier temps à devenir épicier, « Rodo », diminutif de Rodolphe, prénom qu’on devait lui donner à sa naissance, s’inscrit en 1881 à l’Ecole des arts industriels de Genève, complète cet enseignement par des cours aux Beaux-arts et s’initie à la sculpture.

En 1886, il s’installe à Paris où il fait la connaissance de sculpteurs français parmi lesquels Jean-Baptiste Carpeaux (1827-1875). Il s’inscrit à l’Académie Julian puis à l’Ecole des beaux- arts. En 1889, il intègre l’atelier d’Alexandre Falguière (1831-1900), prix de Rome 1859 et dont Emile-Antoine Bourdelle (1861-1929) a été l’élève. Celui-ci le considère comme « l’un des plus capables de son atelier ». En effet, il « se fait remarquer par ses aptitudes artistiques et par les progrès constants qu’il fait dans ses études ».

En 1889, Rodo expose deux portraits dans la section suisse de l’Exposition universelle de Paris. En 1892, il rencontre Auguste Rodin (1840-1917) et va devenir son fidèle praticien jusqu’en 1898. Il reste toutefois attaché à ses origines helvétiques et travaille, dans le cercle de Ferdinand Hodler (1853-1918), à l’émergence d’un nouvel art suisse. Il réalise de nombreux bustes de personnalités telles que Jean-Baptiste Carpeaux, Giovanni Giacometti (1868-1933) ou son ami Paul Verlaine (1844-1896). Rodo revient régulièrement en Suisse pour exposer et pour participer à des concours pour des monuments. Entre 1898 et 1905, poursuivi par ses créanciers parisiens, il vit à Berne et à Lausanne.

Œuvrant entre Paris et la Suisse, Rodo reçoit des commandes privées et publiques, qui lui permettent de vivre mais difficilement. A partir de 1910, le sculpteur cherche à s’intégrer

davantage au milieu parisien de l’art : l’achat par l’Etat français de Psyché en 1910, l’inauguration du monument Verlaine en 1911 pour le jardin du Luxembourg et l’obtention de la Légion d’honneur en 1912 marquent les étapes de cette intégration.

Parmi ses œuvres les plus marquantes, nous pouvons aussi compter le Portrait de Ferdinand Hodler, Masque de femme, Offrande à Bacchus, Ophélie, Vénus passant devant le soleil ou encore Jérémie, acheté par la Fondation Gottfried Keller en 1919.

Auguste von Niederhäusern-Rodo meurt prématurément le 22 mai 1913 à Munich en Allemagne. La plupart de ses œuvres sont réunies aujourd’hui dans les collections publiques suisses, mais aussi en France et en Angleterre.

...
de Niederhäusern dit Rodo